Nourane Foster se fait brutaliser par un policier
Nourane Foster se fait brutaliser par un policier

Nourane Foster se fait brutaliser par un policier

Spread the love

Mardi, 20 juillet, c’est cette journée qui aura sans doute fait bouger la toile camerounaise plus que par son habitude. La députée du parti PCRN, Nourane Fosting s’est faite agressée aussi bien verbalement que physiquement par un policier. Un scandale qui expose aux yeux de tous, ce que beaucoup encaissent au quotidien.

Que s’est-il passé avec Nourane Foster à Bafoussam ?

                En pleine célébration de la Tabaski où l’euphorie est grande dans les artères des grandes villes du Cameroun, les populations de la région de l’Ouest, précisément celle de la ville de Bafoussam ont vécu cet après-midi une scène sortant de l’ordinaire. Une scène il faut le dire qui est devenu virale par la magie des réseaux sociaux. On voit en effet dans une courte vidéo, une chaude empoignade entre la députée 3.0 et des agents de police lui barrant la voie.

Tout semble indiquer, que la famille Fotsing (Foster) se rendait à Foumban pour des vacances. Leur voiture a été stoppée net par le contrôle située au niveau du quartier haoussa. Le contrôle en question a bloqué la route vers la sortie de la ville, dans le secteur où le gouverneur de la région était en prière avec la communauté musulmane. Après ce qui s’est montrée comme une altercation, elle est sortie du véhicule et les échanges se sont montrés tendus entre les agents de police et la députée.

Exposez-les ses forces de l’ordre qui ne méritent pas la tenue !!

Ce que la maman, la sœur, l’épouse, l’honorable Nourane Foster a subi ce jour est exactement le genre d’exactions que subissent les populations chaque jour dans le secret des silences et des violences. Certains malfrats, délinquants et voyous, tapis dans les forces de l’ordre et confortés par leur appartenance à différents corps font des exactions chaque jour aux populations et ne sont sans nul dote pas réprimandés par leur hiérarchie. Oui, le bas peuple souffre. Si l’on devait récolter des témoignages des personnes qui subissent les affres des hommes en tenue à travers le Cameroun, pour sûr les victimes seront en nombre.

Permettez que mon indignation soit sélective je vous en prie. Ai-je besoin de connaitre la raison pour laquelle une élue de la nation peut être empêchée de se déplacer pour cause de route barrée ? Non, non ! C’est juste la manière « môssieur le polissier », pardon, monsieur le policier. Vous bousculez la femme d’autrui, en sa présence, vous montrez un zèle qui caractérise beaucoup de personnels administratifs de notre beau pays. La manière ordurière avec laquelle vous vous adressiez à elle, je suis dégouté. Vous ne méritez pas cette tenue si vous ne pouvez vous retenir, montrer votre humanisme et faire grandir l’honneur du fleuron de notre sécurité.

Votre comportement de plouc mérite que votre dossier soit épluché. Vous êtes entré dans les forces de police de quelle manière ? J’imagine si un seul instant vous êtes envoyé dans un contingent pour faire face à des manifestants (comme ceux de l’hôtel intercontinental de Genève), je vois déjà les bras et les jambes fracturés des pauvres gugusses qui seront sur la route de votre matraque ou au pire de votre pistolet jamais loin pour réprimer une manifestation dans un pays de silence. J’attends aussi la suite de cette affaire, assis au banc des personnes faibles et sans défenses, qui parlent pour que bougent les choses.

Pour regarder la vidéo de Nourane Foster brutalisée par la police cliquez sur le média ci-contre !

Christian-Williams Kakoua

         
  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.