Culture

Livre : zoom sur « La fille de Chibok et le royaume maudit »

Dans la nuit du 14 au 15 avril 2014, la secte islamiste Boko Haram, pendant une de ses opérations, enlevait 276 lycéennes au Nigéria. « Les filles de Chibok » est le nom qui avait été donné à cette énième infamie des djihadistes. Le monde entier était choqué, d’autant plus que les victimes étaient des femmes à qui on empêchait de se doter d’outils pour leur émancipation ! Si jusqu’à nos jours cette affaire n’est pas totalement élucidée, force est de constater que son nom n’a plus quitté nos pensées.

Est-ce dans une optique qui viserait à faire rentrer un peu plus cette tragédie dans la mémoire collective que l’auteur camerounais Joseph Pierre ABAH nous offre aujourd’hui « La fille de Chibok et le royaume maudit » ? Avec un tel titre, en effet, comment ne pas le croire, bien qu’il soit possible qu’on se trompe ?

« La fille de Chibok et le royaume maudit » est une saga historique qui tire son inspiration de l’Egypte Antique, une époque glorieuse de l’Afrique, avec un accent particulier sur l’un des visages ethnoculturels contemporains que le temps en a détachés. Bâtie autour d’intrigues très fortes, elle entraîne son lecteur dans une aventure originale et captivante.

En effet, l’ouvrage part d’un tracas que subissent les filles et fils de Bouatou, un royaume si peu imaginaire que beaucoup le situeraient sans hésitation, et où les héritiers mâles de la famille royale trouvent la mort jeunes et brutalement. Et voici qu’il se révèle que ces morts procèdent, à la vérité, d’une malédiction tirant ses origines, justement, de l’Égypte Ancienne.

Pour protéger sa progéniture de cette malédiction, donner une chance à son fils de vivre, accéder au trône une fois en âge de gouverner, une jeune reine va engager des pourparlers périlleux avec les traditions. La reine Tchouala, belle, courageuse et téméraire, par cette entreprise, bouscule et bouleverse l’ordre établi, n’hésitant pas à marcher sur des coutumes millénaires sans se préoccuper que, face à elle, se dressent les gardiens de la tradition. A ses yeux, seul ne compte plus que l’atteinte de ses objectifs. Certains pourraient y voir, hâtivement, un combat entre la modernité et la tradition.

« La fille de Chibok et le royaume maudit » de Joseph Pierre ABAH mêle donc fiction et réalité, avec des descriptions poignantes dans un décor typiquement africain. Il invite les lecteurs à découvrir des sujets aussi divers que les rivalités de Cour, les rituels de sorcellerie, les intrigues amoureuses, le trafic des êtres humains ou, pour être moins défaitiste, l’amitié.

Toute l’histoire est racontée dans un roman qui paraît dans les prochains jours, aux éditions «  JETS D’ENCRE » à Paris. Bientôt, vous pourrez vous le procurer dans les librairies et toutes les plateformes de vente légale. Déjà, les précommandes sont ouvertes en cliquant sur le titre « La fille de Chibok et le royaume maudit ».

Les actus autour du livre et de l’auteur en cliquant ici.

Bonne lecture !

3 Comments

  1. En le lisant et relisant, tellement captivant et attrayant , j’ai fais de sa lecture l’un de mes hobbys; sur ceux, je vous invite à le découvrir et croyez moi vous ne le regretterez pas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *