Livre : une Inspection de trop dans le monde de Giraud Mbarga
Livre : une Inspection de trop dans le monde de Giraud Mbarga

Livre : une Inspection de trop dans le monde de Giraud Mbarga

Spread the love

Lire du Giraud Mbarga, voilà sans nul doute ce que l’on voudrait dire dans les années à venir en goûtant à la plume de ce jeune poète camerounais. Tel le Messi du football qui agit comme un dieu des stades, l’encre déposé par sa plume viendra s’ancrer en vous. Ce n’est pas un héros, il le dit d’ailleurs très clairement, il ne se voit même pas en héraut, ni comme un hère sous cette ère. C’est ce genre de jeu de mots, ce genre de subtilité qui ponctue les textes de G.M que le lecteur que nous sommes parcourt. Avec un style clair et épuré, des homonymies pour rythmer le vers déclamé dans les cœurs, le poète gagne des points.

Des textes poétiques qui sortent des sentiers battus ?

L’auteur déclamant un poème

L’art de manier les mots a ceci de particulier qu’il sait choisir ce qu’il faut dire et le mettre où il faut. Dans le cadre de cette balade proposée par G.M, dire qu’il est sorti des sentiers battus serait une prétention. Ne pas reconnaitre non plus l’originalité qu’il a d’adjoindre le style des slameur à celui du poète serait une lapalissade.

Dans ces textes, G.M se fait le chantre d’une vision que beaucoup veulent, celle de l’équité. Le poème « Exam » se démarque parmi les autres comme celui-là qui revient sur le questionnement de l’existence de L’Homme dans le sens large. Le besoin d’une figure paternaliste.

De la liberté chez Giraud

Le livre « Une inspection de trop » a paru aux éditions Edilivre. Dans son ensemble, c’est une vingtaine de poèmes qui retrace le vécu de l’auteur, mais aussi ses rêveries. Son attachement à sa terre d’origine (Ongola), montre qu’il sait d’où il vient et où il va. Paru en 2020, la richesse des textes est tout autant captivante et atemporelle.

L’auteur est un jeune homme libre. Dans ce sens où il ne se laisse pas dicter la loi des canaux de la poésie classique. Dans une prose dont lui seul sait le secret, il se balade dans la langue de Molière. Il n’oublie pas de faire des emprunts dans celle de Shakespeare et de « dépanner » le lecteur en lui mettant un Lexique de fin.

Vous aimerez lire aussi cet article

Le livre, aussi bien physique que numérique, est disponible au Cameroun. Ne me laissez pas être votre « spoiler ». Passez votre commande !

#WebTrotter

         
  

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.